somptueux


somptueux

somptueux, euse [ sɔ̃ptɥø, øz ] adj.
sumptueux 1342; lat. sumptuosus, de sumptus « dépense »; de sumere « prendre, employer »
Qui a nécessité de grandes dépenses, et par ext. Qui est d'une beauté coûteuse ( riche), d'un luxe visible extrême. fastueux, luxueux, magnifique, splendide, 2. superbe. Palais somptueux. Un somptueux cadeau. « L'auto, qui était puissante et somptueuse » (Romains). Par ext. Mener un train de vie somptueux. ⊗ CONTR. Pauvre, simple. Frugal.

somptueux, somptueuse adjectif (latin sumptuosus, de sumptus, dépense) Qui, par son caractère opulent, luxueux, suppose de grandes dépenses : Des toilettes somptueuses. Qui est superbe, magnifique : Un livre orné de somptueuses illustrations.somptueux, somptueuse (difficultés) adjectif (latin sumptuosus, de sumptus, dépense) Emploi et registre 1. Somptuaire = relatif à la dépense (latin sumptuarius, de sumptus, dépense). Le pléonasme dépense somptuaire est aujourd'hui fréquent dans l'expression orale relâchée. Recommandation Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, préférer dépenses d'apparat ou dépenses excessives, exagérées. Remarque Dans l'Antiquité, les lois somptuaires (leges sumptuariae) avaient pour objet de réglementer et de restreindre les dépenses, notamment les dépenses de luxe. En France, l'édit somptuaire de 1660 interdisait de porter « aucune étoffe d'or ou d'argent, fin ou faux ». 2. Somptueux = dont la magnificence suppose une grande dépense ; luxueux (latin sumptuosus, de sumptus, dépense). Un cadeau somptueux. - L'emploi au sens de « qui fait de grandes dépenses, des dépenses de luxe » (« un prince somptueux en habits, en équipage », Larousse du XXe s.) est vieilli ou littéraire. ● somptueux, somptueuse (synonymes) adjectif (latin sumptuosus, de sumptus, dépense) Qui, par son caractère opulent, luxueux, suppose de grandes dépenses
Synonymes :
Contraires :
Qui est superbe, magnifique
Synonymes :
- féerique

somptueux, euse
adj. Dont le luxe, la magnificence ont nécessité de grandes dépenses. Des présents somptueux.
|| Par ext. Superbe.

⇒SOMPTUEUX, -EUSE, adj.
A. — [En parlant d'une chose]
1. [En parlant d'une chose concr.]
a) Qui représente de grandes dépenses; qui impressionne fortement par sa grandeur ou sa beauté. Synon. fastueux, luxueux, princier. Décor, salon somptueux; chambre, fête, table somptueuse; hôtels, palais, vêtements somptueux; cortèges, défilés somptueux; somptueux dîner, équipage; somptueux appartements; somptueuses demeures, étoffes, tapisseries. Le Duc et la duchesse leur firent à tous, ainsi qu'au roi, des présens somptueux de chevaux, de bijoux, d'orfévrerie et de pierres précieuses (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 1, 1821-24, p. 413). De somptueux aqueducs continuaient de porter des fleuves aux cités silencieuses (MICHELET, Peuple, 1846, p. 231).
P. exagér. Elle me sert un café-au-lait somptueux, avec du pain blanc comme neige, et du beurre, c'est l'avant-guerre oubliée dans ce village perdu (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 368).
[P. méton.] Dans la pénombre riche, les tapis étouffent tout bruit. Une intimité somptueuse règne, arrêtée par le chêne sombre, par les tapisseries tendues, sourdes, souvent resplendissantes mais qu'atténue le demi-jour (FAURE, Hist. art, 1914, p. 466).
b) Qui est très beau, remarquable par son éclat, son ampleur ou sa profusion. Synon. éclatant. Rouge, vert somptueux; automnes, couchers de soleil, soirs somptueux; corps, seins somptueux; chevelures, vagues somptueuses. Sur le bord de la galerie forestière, quantité d'arbustes fleuris; les uns à bractées blanches; d'autres à bractées écarlates, somptueuses (GIDE, Retour Tchad, 1928, p. 999). Cette somptueuse campagne lorraine où nous promenions notre attente oisive n'était que grâce, abondance et douceur (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 14).
Iron. Secouant sa noble tête de vieillard sur son goître somptueux (PRÉVERT, Paroles, 1946, p. 160).
Somptueux de + subst. Voici tout à fait une plante des pays chauds: rigide et somptueuse de port (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 189).
[P. méton.] [Un vallon] débordait de maïs de l'année, tiges droites gorgées de suc, larges feuilles fléchissant déjà sous leur poids. C'est le moment somptueux de la terre (PESQUIDOUX, Livre raison, 1932, p. 64).
2. [En parlant d'une chose intellectuelle, morale, d'une faculté humaine] Qui est empreint, qui est source de beauté, de grandeur, d'abondance. Qu'y a-t-il de meilleur en moi et de plus somptueux que ma souffrance? (JOUHANDEAU, M. Godeau, 1926, p. 36).
B. — [En parlant d'une pers.]
1. Vieilli. Qui aime le luxe, dont le luxe apparaît extérieurement. On avait persuadé au marquis que l'on en faisait [d'un déjeuner] un pique-nique, que l'on aurait des dames, et qu'il eût à se montrer galant et somptueux (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 253). Dans quelques jours, tes chevaux, tes diamants et tes cachemires te seront rendus. Ils te sont aussi nécessaires que l'air à la vie, et c'est peut-être ridicule, mais je t'aime mieux somptueuse que simple (DUMAS fils, Dame Cam., 1848, p. 206).
Somptueux en, dans + subst. Il est somptueux en habits, en équipages, en festins, en bâtiments (Ac. 1798-1878). Somptueuse dans sa mise, elle vivait dans son hôtel comme si Louis XV ne fût pas mort (BALZAC, Lys, 1836, p. 17).
[P. méton.;] [en parlant d'un mode de vie, d'un état, d'un fait, d'une qualité humaine] Train de vie somptueux. La fête de Vanessa ne faisait pas mentir sa réputation de prodigalité somptueuse (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 94).
2. [En parlant d'un artiste, d'un écrivain] Dont le style, les œuvres ont de la richesse, de l'éclat. Théophile Gautier (...) le somptueux descripteur de tant d'intérieurs opulents (GONCOURT, Journal, 1869, p. 504). Marc Saint-Saëns, peintre aigu et somptueux, fait pour l'illustration des grands mythes, a produit, dans cet art, des chefs-d'œuvre d'une étonnante vigueur lyrique (CASSOU, Arts plast. contemp., 1960, p. 679).
[P. méton.;] [en parlant d'un mode d'expression, d'une œuvre] Effet somptueux; poésie, rime somptueuse; ordonnance somptueuse d'une œuvre. La somptueuse Marche du Crépuscule des Dieux (VALÉRY, Lettres à qq.-uns, 1945, p. 40).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1342 « qui est d'une grande richesse, d'une grande magnificence » (doc. ds GDF. Compl.: sumptueuses despenses); 2. 1383 « coûteux » (31 mars-13 juin, Lettres d'ajournement, ap. Mantellier, March. fréq., I, 194, ibid.); 3. 1480 prince sumptueux (Myst. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 42088); 4. 1833 « d'une beauté éclatante » (SAND, Lélia, p. 183: la vipérine et la pariétaire poussèrent des touffes d'un vert somptueux). Empr. au lat. sumptuosus « coûteux, onéreux, fastueux », dér. de sumptus « dépense, frais », v. somptuaire. Fréq. abs. littér.: 579. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 588, b) 627; XXe s.: a) 1 053, b) 991.
DÉR. Somptueusement, adv. D'une manière somptueuse. Synon. magnifiquement, richement. Somptueusement décoré, orné, paré; table somptueusement servie. J'aperçus un intérieur fort bien tenu, des escaliers cirés, des portières en velours, une antichambre, un salon, un cabinet somptueusement meublés (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 423). Cela, je l'écrirai, quelque jour, le plus somptueusement que je pourrai (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 5). Iron. Henry de Groux (...) m'ayant si somptueusement lâché quatre ans plus tard (BLOY, Journal, 1903, p. 193). []. Att. ds Ac. dep. 1694. 1re attest. fin du XIVe s. (ROQUES t. 2, 12028: sumptuose: sumptueusement); de somptueux, suff. -(e)ment2. Fréq. abs. littér.: 55.
BBG. — DUCH. Beauté 1960, pp. 125-126.

somptueux, euse [sɔ̃ptɥø, øz] adj.
ÉTYM. 1342, sumptueux; lat. sumptuosus, de sumptus « dépense »; de sumere « prendre, employer ».
1 Vx. Qui a nécessité de grandes dépenses. Coûteux. || « Vingt ans de travaux somptueux » (Molière, la Gloire du Val-de-Grâce).
2 (Fin XIXe). D'une beauté coûteuse ( Riche), d'un luxe brillant. Beau, fastueux, luxueux, magnifique, princier, splendide, superbe.Hôtel (cit. 12), mausolée (cit. 3), palais somptueux (→ Obstruer, cit. 1). || Joyaux somptueux (→ Lumière, cit. 12). || Somptueux cadeau (→ Parenthèse, cit. 2). || Des habits somptueux. || Une somptueuse robe de chambre (→ Pois, cit. 4).Cortège, défilé somptueux ( 1. Pompe).
1 (…) l'idée naïve de ceux qui croient que la vie était plus belle quand on portait au lieu de l'habit noir, de somptueux costumes.
Proust, la Prisonnière, Pl., t. III, p. 412.
2 L'auto, qui était puissante et somptueuse, n'enlevait rien à la réputation de rapacité du ménage.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XIII, p. 176.
(Employé emphatiquement dans l'usage publicitaire) :
3 Bourrelier (…) lut, à haute voix :
(…) les champs de bataille napoléoniens en Allemagne à prix réduits en car somptueux.
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 197.
3 (XXe). Par ext. D'une beauté éclatante. || Des couleurs somptueuses.
4 (1596). Vx. Qui vit avec magnificence, fait des dépenses de luxe. || Un prince somptueux.Par ext. Mod. || Mener un train de vie somptueux.
CONTR. Pauvre, simple. — Frugal.
DÉR. Somptueusement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • somptueux — somptueux, euse (son ptu eû, eû z ; au XVIe siècle, on prononçait sumtueux, PALSGR. p. 23) adj. 1°   De grande dépense, magnifique. •   Un sien ami, voyant ces somptueux repas, LA FONT. Fabl. VII, 14. •   Ils ne se contentèrent pas de faire… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • somptueux — SOMPTUEUX, [somptu]euse. adj. Magnifique, splendide, de grande dépense. Somptueux édifice. habit somptueux. un festin somptueux. faire une dépense somptueuse. Il se dit aussi, Des personnes. Il est somptueux en habits, en équipage, en festins, en …   Dictionnaire de l'Académie française

  • SOMPTUEUX — EUSE. adj. Magnifique, splendide, de grande dépense. Somptueux édifice. Habit somptueux. Festin somptueux. Le train de cet ambassadeur était somptueux.   Il se dit aussi Des personnes. Il est somptueux en habits, en équipages, en festins, en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • somptueux — adj. => Beau …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • SOMPTUEUX, EUSE — adj. Qui est d’une grande richesse, d’une grande magnificence. Somptueux édifice. Habit somptueux. Festin somptueux. Le train de cet ambassadeur était somptueux. Il se dit aussi des Personnes. Il est somptueux dans son train de vie, dans ses… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • somptueuse — ● somptueux, somptueuse adjectif (latin sumptuosus, de sumptus, dépense) Qui, par son caractère opulent, luxueux, suppose de grandes dépenses : Des toilettes somptueuses. Qui est superbe, magnifique : Un livre orné de somptueuses illustrations. ● …   Encyclopédie Universelle

  • somptuosité — [ sɔ̃ptɥozite ] n. f. • déb. XVe; lat. sumptuositas ♦ Beauté de ce qui est riche, somptueux. ⇒ luxe, magnificence, 1. pompe, richesse, splendeur. « leurs vêtements d une magnificence et d une somptuosité bizarres » (Gobineau). ♢ Par ext. Rare… …   Encyclopédie Universelle

  • MAUSOLÉE — Devenu générique à partir du Ier siècle, pour désigner tout monument funéraire de vastes proportions et de riche apparence, le terme mausolée fut d’abord spécifique et s’appliquait au monument de Mausole, satrape de Carie au milieu du MAUSOLÉE… …   Encyclopédie Universelle

  • fastueux — fastueux, euse [ fastɥø, øz ] adj. • 1537; bas lat. fastuosus ♦ Qui aime le faste. « Colbert soutint l État, malgré le luxe d un maître fastueux, qui prodiguait tout pour rendre son règne éclatant » (Voltaire). Par ext. Un fastueux décor. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • magnifique — [ maɲifik ] adj. • 1265; lat. magnificus « qui fait de grandes choses » 1 ♦ Vieilli Qui a des manières fastueuses, se plaît à faire d opulentes dépenses. ⇒ généreux, munificent, 2. superbe. « un magnifique tyran italien » (Baudelaire). Subst.… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.